Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A lire :-)

Pour une meilleure compréhension du parcours proposé dans ce site,
j'invite chaque visiteur à lire chacune des parties extraites du texte "A la Folie..." dans l'ordre. (ou à télécharger le PDF)
Amicalement,
+ Pierre +
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 17:41
La liberté : éternelle question

Il est plaisant aujourd'hui de prétendre ne pas avoir de réponse sur la question de la liberté. Au fond sommes-nous libre ?  Quel est le conditionnement qui nous empêche d'être libre, celui qui nous ouvre à plus de liberté ? Au fond, puis-je disposer réellement de mon libre arbitre ? Dieu n'est-il pas maître de tout ?

Sur la liberté, on en entend beaucoup. Beaucoup la voient comme une bulle ou je peux aller et venir librement, mais limitée dès qu'elle touche la bulle de l'autre. La liberté, pour beaucoup, c'est de faire ce que je veux, tant que je ne fais pas de mal à l'autre.

C'est à chacun de découvrir ce qui fait vraiment sa liberté, à travers les actes qu'il pose. On comprend la nécessité de respecter l'autre pour vivre ensemble, mais comme si on en était contraint, et que cela nous empêchait d'être vraiment libre.

Lien entre Vérité et Liberté

La Liberté ne peut se comprendre si elle n'est pas mise en rapport avec la Vérité, comme le dit le Christ lui-même : la Vérité nous rendra libre.

Ce que nous savons de la vérité, c'est comme un enclot qui délimite "l'espace" de nos décisions, car c'est bien à partir de ce que nous savons que nous posons nos choix, que nous prenons des décisions.
Par exemple, si je joue à la bataille (aux cartes) et que je ne vois que 5 cartes sur 8, je vais choisir la meilleure carte sur les 5. Si par contre je les vois toutes, mon choix sera différent et meilleur. Plus j'en sais, et plus je peux faire un choix libre, c'est-à-dire mettre la carte qui me fait gagner, mais pourquoi pas, mais librement, une carte qui me fait perdre.

Cet "espace" de décision (que montre l'image de l'enclot) grandit indéniablement avec ma connaissance de la Vérité. de manière parfaite, au ciel, quand tout nous sera révélé, l'enclot sera repoussé à l'infini, au point de ne plus exister. Mais d'ici là, nous devons rechercher la Vérité afin de pouvoir exercer notre liberté de manière plus parfaite.

La Vérité libère donc bel et bien, donnant à chacune de nos décisions une dimension bien plus libre et consciente que si nous ne savions rien. C'est pourquoi la quête de Vérité est indubitablement liée à notre liberté.

La véritable Liberté

Mais face à une plus grande connaissance de la Vérité, il manque enfin une chose indispensable : notre bonne volonté. C'est-à-dire accepter de nous conformer à ce que la découverte de la Vérité implique dans nos choix. Par exemple, découvrant que le meurtre est mauvais, je suis véritablement libre si je résiste à une éventuelle pulsion de meurtre qui surviendrait, au profit de ce qui est le meilleur, même si cela est contraire à mon ressenti, mes pulsions, voire mes désirs.
Ce qui est vrai pour le meurtre est vrai pour tout ce qui fait notre vie, et notre péché, au point que celui qui choisit de suivre ses "pulsions" et envies n'est pas libéré. Il dispose de cet espace de décision plus grand, mais est comme attaché à un poteau en plein milieu. Notre nature est telle qu'elle réclame beaucoup de choses mauvaise vis-à-vis de nous-mêmes, l'autre ou Dieu. Ma vraie liberté, sachant cela, me permet d'échapper à cette emprise, de "briser le poteau", et d'aller librement vers ce que je pense le meilleur.

Ainsi être libre ne signifie pas faire ce que l'on veut, mais bien notre capacité à choisir le meilleur, au dépend de nous-mêmes souvent, par Amour pour Dieu et pour les autres.

Ainsi la Vérité, la Liberté et l'Amour deviennent liés et indissociables. L'Amour est Dieu, la Vérité c'est le Christ, et la Liberté est l'action même de l'Esprit-Saint. C'est une trinité de vie qui doit nous animer et être objet de notre désir.


La Vérité vous rendra libre !

+ Pierre +
Partager cet article
Repost0

commentaires