Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A lire :-)

Pour une meilleure compréhension du parcours proposé dans ce site,
j'invite chaque visiteur à lire chacune des parties extraites du texte "A la Folie..." dans l'ordre. (ou à télécharger le PDF)
Amicalement,
+ Pierre +
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 11:34
Question :
J'aimerais aussi que , au regard de ce que tu as écrit, tu m'explicites le rôle de la Sainte Vierge dans le projet de Dieu pour nous, et comment nous, chrétiens, devons la considerer et surtout comment la prier
?


Réponse :
Meme si je ne me trouve pas toujours à même de parler au mieux de la Vierge Marie, car je crois qu'elle a été bien plus discrete (mais non moins présente) dans mon cheminement, c'est notre Mère du ciel et ca me fait plaisir d'en parler.

Il y a une chose qu'on pourrait me reprocher dans ce que j'ai écris, (dans "A la Folie") et que j'essaye un peu de rattraper avec le site. En effet, si je développe au maximum la finalité (la sainteté), et comment il me semble bon de la percevoir, je ne parle pas des moyens extraordinaires que le Seigneur a mis à notre disposition. J'ai donc publiés quelques articles supplémentaires dans ce but (Les saints (canonisés du coup), la Parole de Dieu, et maintenant celui-ci sur la Vierge Marie)

Pour comprendre les saints, il faut comprendre le rôle de la Vierge Marie. Et pour comprendre la Vierge Marie, il faut comprendre le rôle des saints !

Les saints sont ceux qui du bout de leur doigt (leur vie) désignent le ciel. L'Eglise les donne comme exemple, et ainsi nous assure que eux, dans leur vie, leurs écrits, leurs actions, conduisent tout a fait au Christ, un peu comme s'ils disaient : "Je suis ici car j'ai fait tout ce qu'Il m'a dit".
Tu n'es pas sans savoir qu'une des grandes différences que nous avons avec les protestants concerne  le culte des saints. Qu'ils me pardonnent, mais l'envie de dire : "Pauvres protestants ! (Pardons s'ils me lisent, c'est à prendre avec légèreté), ils doivent encore avancer dans la vie spirituelle s'ils ne sont pas capables de percevoir où se situe notre culte des saints...!"
Je dis cela car le culte des saints n'est rien d'autre qu'une relation toute spirituelle avec les saints. Le but n'est donc pas de faire un "culte" à la personnalité d'un saint, mais bien d'entrer en relation avec lui, pour qu'il nous désigne où aller. Je crois donc qu'il est bon de se laisser guider par eux, voire d'en choisir comme ami spirituel, dans le sens ou je le/la prie plus régulièrement et je lui demande des faveurs. J'en parle davantage dans mon article sur la communion des saints.

Pourquoi rappeler cela ? Tout simplement parce que Marie est la reine des saints. C'est-à-dire que Dieu, qui a préservé Marie de toute souillure, nous l'a donnée comme exemple suprême parmi les exemples concernant ce point : comment atteindre le Christ ?
Car si le Christ nous permet d'atteindre le Père, Marie est celle qui nous permet d'atteindre le Christ. Qui d'autre que Sa propre mère saura mieux nous conseiller sur comment y parvenir, compte tenu en plus de sa perfection.

Si tu contemples la vie de Marie, et que tu as percu la vie d'abandon dont je parle dans mon parcours, alors tu vas voir combien sa propre vie est tout a fait celle dont je parle. Les gens qui diraient le contraire ne lisent pas l'Evangile avec leur coeur, ou n'ont tout simplement pas l'expérience de la nuit spirituelle.
Marie a TOUT laissé pour que Dieu opère sur son Fils, sur elle, et sur le monde Son propre plan divin. Marie a tout laissé. L'Esprit-Saint intervient dans sa vie alors qu'elle va se marier, restera tout a fait vierge, va perdre son époux, puis offrira son Fils pour le salut du monde en accompagnant celui-ci jusqu'a la croix. Regardons nos propres vies et voyons combien nous nous indignons pour bien moins. Certes Marie a recu toutes les grâces, mais indéniablement n'en a pas moins suivi ce chemin d'abandon. D'autant plus que nous ne mesurons que très peu l'amour qui l'unissait, elle et Jésus. Seul un plus grand amour pour Jésus nous rapproche de cet amour qui les unissait, et le renoncement que cela impliquait dans leur propre vie. De plus, elle l'a fait avec une telle humilité que l'Evangile nous dit d'elle le stricte minimum, suffisant pour percevoir son abandon, mais juste ce qu'il faut pour comprendre sa place, et le rôle de cette femme (et de la femme en général).

Elle est vraiment un exemple pour nous dans sa confiance totale en Dieu. Comme nous, elle n'a pas tout compris (ce qui montre que la sainteté n'implique pas de tout comprendre, et de ne jamais se tromper). Comme elle, nous devons avoir confiance et humilité.

Mais on peut se demander : la Vierge Marie est-elle indispensable à la voie d'abandon dont je parle ? Pour l'Eglise, c'est clair ! Je crois que nous ne réalisons pas trop sans doute par habitude la différence dans la perception de Dieu avec Marie et sans Marie. Et pourtant nous devons nous poser la question.
Marie nous apporte un complément non-négligeable pour révéler et mieux savoir qui est Dieu : elle nous révèle la MATERNITÉ DIVINE !

La voie d'abandon, de mort à soi-meme est assez inconcevable pour bien des gens, même des croyants. Il serait intéréssant de la soumettre à des protestants ou même des musulmans par exemple. Cela reste difficile de leur proposer bien sûr, mais il est clair que ce qui frappe, c'est l'exigence de ce chemin.
Sans Marie, nous pouvons dire "Dieu est Amour". Mais notre esprit limité attribue à Dieu un regard d'amour de Père : quelqu'un d'exigeant, qui certes pardonne, mais, à la manière d'un Père, réclame beaucoup de son fils, pour qu'il aille "loin dans la vie" (spirituelle celle-là). Un amour d'exigence en somme !

La part de Marie rectifie l'équilibre Paternité-Maternité, non pas du coté de Dieu (qui contient en son essence même ces deux dimensions), mais du nôtre. Oui, Dieu est capable d'attention, de tendresse, de compassion, de "caresses" et cadeaux qui consolent. Mais Dieu, dans sa sagesse, les attribue par Marie car Il a fait de la femme, et Marie par-dessus tout, la dispensatrice des attentions et des tendresses de Dieu.
Donc ceux qui prétendent avancer sur ce chemin sans Marie vont se heurter à la rudesse du chemin, sans en percevoir cette tendresse maternelle qui l'accompagne.
Cela peut marcher un temps, mais jamais complètement. Entrer en relation avec la Vierge Marie, c'est donner à l'épreuve la compagnie toute humaine qui nous est nécessaire, et l'accompagnement d'une mère, qui complète notre vision de Dieu.
Le Christ nous est un époux, tout Amour, qui nous ouvre la voie de la sainteté et du salut.
Le Père nous est un Père, tout Amour, mais exigeant pour que nous ne nous contentions pas de la médiocrité.
Marie nous est une Mère, toute Amour, qui nous console et nous livre les tendresses de la part de Dieu même, comme un mari qui donnerait par sa femme le cadeau qu'il veut remettre à son fils, pour que celui-ci lui soit plus agréable. C'est une magnifique attention de Dieu que de tout laisser passer par Marie. Elle est simplement un canal d'amour, complice et effacée, mais dont la simple présence transforme notre vision de Dieu.

Comment donc la prier ?
Eh bien en entrant tout simplement en relation avec elle. Rire avec elle, pleurer avec elle, lui parler ! Elle est reine des saints, et comme je le dis, elle est spirituellement présente, comme chaque saint. Mais elle il faut la choisir tout particulierement car c'est Jésus qui nous la donne et la recommande pour Mère. Car si nous pouvons choisir nos amis spirituels (tel ou tel saint), cette mère, à l'image de toute maman, c'est Dieu qui nous la donne. Consacre donc ta vie à elle. Elle est un canal efficace entre toi et le Christ.

Un peu comme en se mariant : on ne peut pas faire abstraction de la belle-mère... :-) Et ceux qui la refuse s'handicape drolement pour l'avenir. Mais celle-ci est parfaite :-) et donc on gagne tout autant à passer par elle pour accéder plus rapidement à notre époux.

(L'image vaut ce qu'elle vaut, et même si elle peut faire peur à certaisn :-), elle a un grand fond de vérité).

En définitive, il faut lui attribuer la même place que celle qu'on donnerait à un saint. Mais si les saints et saintes que chacun choisit diffèrent ici et là, nous avons tous à choisir Marie comme mère spirituelle, pour construire à la fois notre sainteté, et aussi la communion des saints de la grande famille de Dieu. Elle est donc indispensable, et nous pouvons nous en accomoder, car elle est d'un immense secours.

N'ayez pas peur de mettre Marie avant tous les saints, jamais celle-ci ne permettra qu'elle passe avant son Fils, elle sera justement là pour éviter tout égarement de dévotion, et pour permettre de poursuivre le plus justement possible la quête de la sainteté.
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Bravo pour cet article,super!Je suis tres croyant et je vit une immense histoire avec le Christ,et un jour,j,ai ressenti tres fort Marie.Elle fait partie de ma vie et m,a donné encore plus de foi envers le Pére et envers son fils.C,est une mére aimante,et elle nous fortifie dans la foi.Encore bravo pour cet article et soyez bénis.
Répondre